Les commodes d’époque Louis XV

Accueil / Uncategorized / Les commodes d’époque Louis XV

Invention et évolution de la commode

La Commode a été inventée sous Louis XIV pour remplacer le coffre. Il était lourd et en forme de boîte, avec des pieds courts, et une abondante décoration de bronze doré. Sous la Régence et au début du style Louis XV, en particulier dans les commodes de Charles Cressent, les commodes devinrent plus gracieuses, avec des pieds plus longs en forme de S et des espagnolettes, ou torses féminins stylisés, sur les coins au-dessus des pieds. Les façades des commodes sont devenues plus arrondies. Des vignes en bronze doré enroulées et enroulées sur la façade. Le coquillage était un élément central commun du décor de la rocaille, souvent associé à des feuilles d’acanthe. Les poignées des tiroirs avaient la forme de fleurs entrelacées. Des images sculptées de divers animaux sont également apparues vers la fin de la première période.

Des ébénistes de toute l’Europe

Un grand nombre d’ébénistes qualifiés de toute l’Europe ont été employés pour fabriquer des commodes en bois fin et d’autres meubles pour les nouveaux appartements construits par Louis XV à Versailles, Fontainebleau, et ses autres résidences. Il s’agit de Jean-François Oeben, Roger Vandercruse Lacroix, Gilles Joubert, Antoine Gaudreau et Martin Carlin.

À mesure que la période avançait, la marqueterie, ou incrustations de bois de différentes couleurs, devenait plus fine et plus dominante. Différents motifs géométriques, dont le damier, les étoiles et les losanges, apparaissent, ainsi que des bouquets de fleurs en marqueterie fine. De nouvelles techniques de laquage du bois ont été introduites, basées sur les techniques chinoises et japonaises, qui étaient fréquemment utilisées sur les panneaux avant des commodes. Une variante particulière a été introduite, qui contrastait l’ornement en bronze doré et les poignées contre le bois laqué noir. Les dessins empruntaient souvent des motifs à l’art chinois et japonais.

A partir de 1755-60, la réaction contre les excès de la forme rocaille commence. Les formes des commodes sont devenues plus en forme de boîte, l’avant plat, et les pieds plus courts, bien qu’elles aient conservé leur légère courbe en S. Les façades des commodes étaient ornées de frises géométriques de feuilles de chêne, de roses ou de serpents et de motifs de draperie, la première manifestation du style néoclassique gréco-romain.

Une nouvelle forme de commode, le Cartonnier, est apparue dans les années 1760, inspirée par des idées quelque peu fantastiques de mobilier grec ancien. Sa façade était richement décorée de frises, de trophées d’armes et de têtes de lions, tandis qu’au sommet, un piédestal soutenu par deux volutes à volutes enroulées contenait un groupe de répliques de statues grecques classiques.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/0/d541710861/htdocs/clickandbuilds/AntiquaireetexpertVersailles/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 405

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *